Page d'Accueil
bas du menu



Contact

Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon
55 rue du Maréchal Maunoury
28130 Maintenon
Tél : 02 37 27 50 34
Fax : 02 37 23 12 47




Villiers, hier…

Autrefois Huesmes ou Yesme ou Villare, Villiers le Morhier doit aussi son nom à la famille de Morier ou Mohyer, seigneurs de Villiers qui y avaient fondé une chapelle en 1330.
Cette chapelle, située à l’extérieur des fossés du château et dédiée à Saint Thomas de Canterbury, est toujours visible.
Une motte féodale, antérieure au château médiéval est encore visible dans le bois chaud.
La famille de Morier posséda cette terre jusqu’à la fin du 17e, terre qui fut érigée en marquisat dès le 13e siècle. La devise de cette famille était Dieu y pourvoit.
Le sarcophage de Jacques le Morhier, mis à disposition par le musée de Chartres, a trouvé une place dans l’église Saint Étienne de Villiers, où il est possible de l’admirer.

Au XVe siècle de nombreux accrochages et démêlés eurent lieu entre les Morhier, leurs soldats et serviteurs et la prévôté de Chartres, suite à une revendication des Morhier sur les droits de péage concernant la navigation sur l’Eure.
Sous Louis XIV, pour le transport des grès d’Épernon nécessaires à la construction de l’aqueduc de Maintenon, la Drouette et l’Eure furent rendues navigables ce qui nécessita la construction d’écluses pour passer les moulins à eau.
Trois fondations subsistent sur le territoire de la Commune.
En 1716 la seigneurie de Villiers devint possession de la famille de Noailles.

L’église de Villiers dédiée à St Étienne, fut restaurée au 17e siècle et agrandie au 19e.
En 1793 sous Monsieur Fouquet, curé et officier public de la paroisse, tous les biens meubles et immeubles de l’église et de la paroisse furent saisis au profit de la Nation.
Après avoir été inventoriés, les ornements, vases et autres vestiges ont été transportés au district de Dreux. L’église fut fermée, dépavée et servit à produire du salpêtre.
Dans les années 1950 à 1980, l’exploitation des graviers de vallée a profondément modifié l’environnement de la commune.
En 1861, Villiers comptait 598 âmes réparties sur les hameaux du Bas-Bourray, de Chandelles, de Sainte Joie, de la Malmaison, de la Tournachère et de Chenicourt.
Aujourd’hui nous approchons les 1 300 habitants.

Villiers-le-Morhier, page principale



adresses utiles
a vos agendas
bas agenda

Conception Café Noir