Page d'Accueil
bas du menu



Contact

Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon
55 rue du Maréchal Maunoury
28130 Maintenon
Tél : 02 37 27 50 34
Fax : 02 37 23 12 47



Accueil > Découvrir la communauté > Patrimoine > Saint-Piat > Un bourg, deux hameaux

Un bourg, deux hameaux

Sanctus Piatus donne son nom au bourg au Ve siècle. Les premiers chrétiens font venir un superbe sarcophage en marbre blanc de Provence pour conserver le corps de leur Saint. Il est toujours visible dans l’église à ce jour bien que les restes de ce moine belge ne soient plus là. Ce lieu de culte est modifié au XVIe siècle, la charpente ornée de sculptures présente une originalité ; en effet on peut reconnaître le profil de François 1er sur une poutre située au-dessus de la chaire. En sortant on passe par le portail du XVIIe siècle, inscrit au répertoire des Monuments historiques. Il faut dire que ses fines sculptures le valent bien.

On peut faire un crochet probablement par le XVIe siècle en se rendant jusqu’à la boulangerie. On parle de tribunal religieux ou révolutionnaire, le sigle T R est visible au-dessus du porche. Tout à côté de celui-ci, on peut remarquer ces deux fenêtres à meneaux, joliment décorées dont on sait peu de chose. Un meneau est un élément souvent en calcaire car facile à travailler et surtout à décorer, situé au centre d’une baie qui permet d’ouvrir des fenêtres sans fragiliser la façade. Belle avancée technique pour l’habitant de l’époque.

Au temps où l’Eure servait de voie fluviale pour remonter les marchandises de Chartres à Rouen, la commune était plus importante que Maintenon. Une gendarmerie située en face de l’actuelle salle des fêtes, est toujours visible. Depuis 1854, la tuilerie ou briqueterie avec sa cheminée visible de loin fournit des briques pour la restauration du château de Versailles. Elle fonctionne jusqu’en 1996. Une association travaille à la sauvegarde du site afin de préserver ce patrimoine industriel.

On prend la direction de la préhistoire si l’on va à Changé où se trouvent deux sites préhistoriques, situés l’un à côté de l’autre mais différents. Une nécropole où un nombre inhabituel de dolmens est réuni a été longuement fouillée et sera mise en valeur par des aménagements. Quant au camp de César, c’est un ensemble de six hectares de type défensif caractéristique de la fin du néolithique (1 500 a 1 000 avant JC).

Le second hameau est Grogneul, dont l’histoire vous est contée ici.

Saint-Piat, page principale



adresses utiles
a vos agendas
bas agenda

Conception Café Noir