Page d'Accueil
bas du menu



Contact

Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon
55 rue du Maréchal Maunoury
28130 Maintenon
Tél : 02 37 27 50 34
Fax : 02 37 23 12 47



Accueil > Découvrir la communauté > Patrimoine > Houx > Restauration de l’église (...)

Restauration de l’église Saint Léger

Une restauration très attendue depuis de nombreuses années. L’église Saint Léger retrouve tout son éclat.



L’église de Houx, dédiée à Saint Léger, évêque d’Autun martyrisé au VIIe siècle, a été fondée par les chanoines du Chapitre de Notre-Dame de Chartres, avec l’appui des seigneurs de Houx. La construction originelle peut être datée du XII e siècle, ainsi qu’en témoigne l’existence de baies romanes subsistantes réalisées en pierre de Germonval.
Au XVIe siècle l’église a fait l’objet d’une restauration partielle.
En 1803, la paroisse de Houx est supprimée et rattachée à celle de Yermenonville.
En 1822 la municipalité décide de procéder à une restauration partielle de l’église qui avait été dégradée durant la Révolution. En 1950 l’ancienne maison et la grange du bedeau sont rasées pour agrandir la place de l’Église.
Il y a 6 ans Pour des raisons de sécurité la municipalité de l’époque a été contrainte de fermer l’Église.
Depuis ce temps les élus soutenus par la population n’ont eu de cesse de rechercher des moyens financiers pour mener à bien la restauration qui s’avérait nécessaire. Une souscription par le biais de la fondation du Patrimoine a permis de récolter la somme de 15 000 €. Diverses subventions de la région, du département, etc. ont permis de réduire le montant de l’emprunt .
Ces travaux ont enfin vu le jour.
D’importants travaux de maçonnerie ont dû être réalisés  : piquetage des murs afin d’enlever l’ancien crépi, nettoyage des pierres, y compris sur la façade recouverte de ciment (matériau qui ne respire pas), renforcement de la partie haute (très abîmée) en coulis de sable et chaux, crépi de l’ensemble des façades.

Le clocher a été démoli et refait à neuf. Il a aujourd’hui une très belle ossature en chêne, et est accompagné d’un beffroi qui soutient la cloche.
La toiture du clocher est en ardoises cloutées avec du cuivre. Les côtés sont en essentes* de châtaignier (planches de bois taillées) fixées au cuivre. Une grande partie des tuiles existantes a été reprise.
Le coq a été changé, le paratonnerre et le système d’horlogerie ont été installés.

Le choix des vitraux a fait l’objet d’un concours de vitraux d’art. Ils sont réalisés au moyen d’une nouvelle technique  : le thermoformage. Le verre est trempé dans un bain à très haute température. Il est plus résistant et son travail est facilité sur de plus grandes surfaces.
L’inauguration a eu lieu le samedi 17 octobre à 10 h 45.

* Essentes : terme de couverture désignant des planches minces qui servent à faire une couverture de toit, souvent en châtaignier.
 
 


adresses utiles
a vos agendas
bas agenda

Conception Café Noir