Page d'Accueil
bas du menu



Contact

Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon
55 rue du Maréchal Maunoury
28130 Maintenon
Tél : 02 37 27 50 34
Fax : 02 37 23 12 47



Accueil > Découvrir la communauté > Patrimoine > Maintenon > Pas de terrasses sans vallées…

Pas de terrasses sans vallées…

Les vestiges du gigantesque chantier voulu par Louis XIV pour approvisionner Versailles en eau ont donné leur nom à notre communauté de communes.



Tout commence quand Louis XIV invite Vauban, ingénieur militaire, Lenotre, jardinier et L’Abbé Picard, astronome, au siège de Valenciennes en 1677 : le roi souhaite que les ingénieurs s’inspirent des terrasses des champs de bataille pour approvisionner en eau tant la ville de Versailles que les jardins royaux. Les 221 pompes de la machine de Marly ne fournissent pas assez.
Un matin d’août 1684, Louis XIV annonce le projet de détourner l’Eure. Colbert avait prévu 8 612 995 livres/or. Le lit de la rivière est, à l’époque, à 30 m au-dessus du rez-de-chaussée du château de Versailles. Soixante-dix mètres de dénivellation permettraient de détourner une partie des eaux de la rivière à partir de Pontguoin. Deux points bas posent problèmes : les vallées des Larris à proximité de Bouglainval et au niveau de Maintenon. Vauban prévoit des siphons et un aqueduc de trois étages. En 1688 le canal est pratiquement construit par des ouvriers civils et des militaires, on parle de 30 000 hommes. Imaginez les embouteillages dans la ville de l’époque. La Voise a été canalisée, voire détournée pour servir à l’acheminement des pierres de la carrière de Germonval et de la chaux d’Épernon.

Faute de crédit, le projet de Vauban se réduit à la construction d’un aqueduc à un seul étage. Des canalisations en fonte et des siphons doivent remplacer les deux étages. Mais les maîtres de forges n’arrivent pas à fournir les centaines de mètres de tuyaux nécessaires. Auparavant on utilisait le plomb plus facile à travailler.

La guerre contre la Bavière s’annonce, les troupes quittent Maintenon, les ouvriers meurent, les travaux s’arrêtent. En dépit de cet échec subsiste le majestueux aqueduc et un massif boisé qui représente une réserve naturelle où se sont installés gibiers et orchidées entre autres espèces.

Lire également sur le même sujet : Vauban, bâtisseur du canal Louis XIV

Maintenon, page principale



adresses utiles
a vos agendas
bas agenda

Conception Café Noir