Page d'Accueil
bas du menu



Contact

Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon
55 rue du Maréchal Maunoury
28130 Maintenon
Tél : 02 37 27 50 34
Fax : 02 37 23 12 47



Accueil > Découvrir la communauté > Patrimoine > Saint-Piat > Le hameau de Grogneul

Le hameau de Grogneul

Lieu d’une résidence seigneuriale, le hameau est connu comme « Grogneul » dès 1268. On peut voir dans ce nom un dérivé de « grouin » au sens de promontoire.
On y trouve les restes d’un ancien château fort construit au XIIe siècle par les Seigneurs de Ligny. En 1334, Grogneul est un village de la cure de Saint-Piat et chef-lieu du prieuré d’Épernon. En 1480 Grogneul est vassal de Maintenon.
À la fin du XVe siècle, le château s’agrandit d’une terrasse, dominant la vallée, flanquée de deux tours rondes. Louis XIV achète le château, en 1687, pour dédommager Mme de Maintenon des pertes subies du fait des travaux de l’aqueduc. Mme de Sévigné dira que Mme de Maintenon s’en est allée grogner à Grogneul. Peu de temps après sa mort, le château brûle.

Au milieu du XVIIIe, Les héritiers de Mme de Maintenon louent le devant du château à un bourgeois de Chartres en l’autorisant à construire une maison des champs. La maison, qui date de 1760, est encore dans un état très proche de celui d’origine.
À la révolution M. Dubois-Duperrey achète les ruines du château et la propriété reste dans sa famille jusqu’au début du XXe siècle.

Du château fort, il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges. Une des quatre tours d’angle est encore debout. Les douves qui entouraient le château sont encore presque intactes sur trois des quatre côtés. Après la révolution, l’emplacement de l’ancien château a été transformé en jardin d’agrément avec un cèdre du Liban. La tradition parle d’une chapelle Saint Jean au château dont les vestiges ont été démolis. On trouve des gravures représentant les ruines de cette chapelle.

La terrasse a gardé le même dessin qu’au XVIIIe siècle. Les deux tours encadrent toujours le mur de soutien. Celle de droite a gardé ses ouvertures d’origine. Celle de gauche a été transformée, lors de la dernière guerre, pour abriter les canons orientés vers la ligne de chemin de fer que l’on aperçoit au loin. Les pierres tombales des Seigneurs de Grogneul servent actuellement de pavement à cette tour.

La communauté des habitants de Grogneul


Dans les temps immémoriaux, un seigneur de Grogneul fit aux habitants de ce hameau une concession de marais, larris, places et placeaux - appelés la commune de Grogneul - à charge pour eux de payer un denier de cens par chaque habitation et un paleron des porcs qui seraient tués dans chaque maison. Ils en ont joui paisiblement jusqu’en 1745, peu après la mort de Mme de Maintenon.
Puis, cette année-là - et les suivantes -, ces terrains furent usurpés par le fermier du seigneur de Noailles.
En 1791, après un procès en bonne et due forme, les habitants de Grogneul recouvrent leurs droits sur l’ensemble, ainsi que des dommages et intérêts pour les pertes subies. Depuis cette date, de génération en génération, ils entretiennent leur propriété commune, partagent le bois, plantent des arbres et récoltent les fruits….
Tous les six ans, quelques mois après les municipales, les habitants de Grogneul sont appelés aux urnes pour élire le conseil de la section de commune (8 personnes) dont la charge est d’organiser l’entretien et la gestion des biens communs. Deux moments plus festifs ponctuent l’année : la fête du cidre au mois de novembre et le déjeuner amical fin août ou début septembre.

Saint-Piat, page principale



adresses utiles
a vos agendas
bas agenda

Conception Café Noir