Page d'Accueil
bas du menu



Contact

Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon
55 rue du Maréchal Maunoury
28130 Maintenon
Tél : 02 37 27 50 34
Fax : 02 37 23 12 47



Accueil > Découvrir la communauté > Patrimoine > Yermenonville > Le dolmen de la Pierre (...)

Le dolmen de la Pierre Fritte

Moins célèbre que le site archéologique de Changé, le site de la Pierre Fritte, situé à Yermenonville, est pourtant le seul site encore en fouilles sur le département de l’Eure-et-Loir.



Après 18 ans de fouilles aux dolmens de Changé, l’équipe de Dominique Jagu continue depuis 2001 ses recherches sur le dolmen de la Pierre Fritte situé à Yermenonville.

Les travaux s’inscrivent dans un programme de recherches du Ministère de la Culture consacré aux rites et pratiques funéraires néolithiques. Rappelons que les dolmens étaient de vastes sépultures collectives construites environ entre 4000 et 2000 ans avant JC.
Le dolmen de la Pierre Fritte est connu depuis le début du siècle sous plusieurs noms : Pierre Fite, Pierre Frite. En tout état de cause, Pierre Fritte signifie pierre frittée, c’est-à-dire pierre cassée. Il apparaissait comme un petit dolmen dont les piliers latéraux étaient couchés, surmontés par une dalle de couverture de 7,5 tonnes. Ce dolmen avait déjà été exploré par Léon Petit en 1930, archéologue local qui avait déjà “fouillé” les dolmens de Changé.

Les fouilles actuelles sont des fouilles extensives qui intègrent le monument dans son intégralité et surtout son environnement dans sa périphérie immédiate.

Un vaste empierrement de 12 mètres sur 12, constitué de blocs de calcaire, entoure le dolmen construit, lui, avec des blocs de grès pris sur place. Pour des raisons de sécurité évidentes, il a dû être procédé au démontage de ce dolmen (dalle de couverture et piliers latéraux). La surprise est venue de la chambre funéraire qui ne semble pas avoir reçu le moindre individu décédé (comme le dolmen du Berceau à Changé). Mais à l’extrême sud du monument il existe une fosse remplie d’ossements humains très fracturés. C’est ce qu’on appelle une fosse-ossuaire, destinée à recueillir des ossements provenant d’un autre dolmen. Des éléments de datations permettent d’affirmer que plusieurs siècles séparent ces 2 fonctions : dolmen pour les vivants, puis dolmen pour accueillir les morts. Il est probable que cette destruction ou mutilation de ce dolmen soit volontaire et se soit produite à la fin de ce cycle, le rendant ainsi inutilisable pour toujours.
Les recherches en cours ne sont pas terminées. Le caractère inédit du site et la qualité des travaux entrepris ont conduit le Ministère de la Culture à engager une poursuite des fouilles au moins jusqu’en 2007. Celles-ci sont dorénavant la seule fouille archéologique programmée du département.

Cette recherche est menée par une équipe motivée, soutenue par de très nombreux organismes : le Ministère de la Culture, celui de la Jeunesse et des Sports dans le cadre des chantiers de jeunes bénévoles, le Conseil Régional, le Conseil Général, les associations locales comme le CCLER ou le CEDSN, des entreprises dans le cadre d’un mécénat culturel, et bien sûr la commune de Yermenonville. L’équipe de Dominique Jagu est également agréée par les Universités pour accueillir des étudiants pour des stages validants. C’est ainsi que des étudiants de toute la France ont été reçus (Paris, Rennes, Tours, Lille, Marseille, Caen, Lyon, Bordeaux, etc.), mais aussi des étudiants étrangers (Anglais, Allemands, Américains, Belges, Espagnols). Les stagiaires ne sont pas tous étudiants en archéologie, d’autres sont des passionnés. Ils sont hébergés au centre aéré de Changé dont ils apprécient particulièrement le confort et l’accueil. Certains viennent du territoire de la communauté de communes de Maintenon, avec laquelle a été passée une convention dans le cadre des activités d’été pour adolescents.Rendons hommage à tous ces bénévoles qui participent à une meilleure connaissance du plus ancien patrimoine de notre région.

Pendant les campagnes de fouilles, en août, et lors des Journées du Patrimoine les visiteurs sont reçus gracieusement et bénéficient d’une visite guidée. L’accès au site est fléché à partir de Yermenonville et de Mévoisins.

Précosons que Yermenonville a acquis le dolmen de la Pierre Fritte pour l’intégrer dans son patrimoine communal. À la fin des fouilles, il est prévu de le reconstruire sur place afin de le mettre en valeur.

Découvrez-en plus sur le dolmen de la Pierre Fritte

Yermenonville, page principale



adresses utiles
a vos agendas
bas agenda

Conception Café Noir